Empty seat in the airport. Empty airport terminal waiting area

01 avril 2022 : Rassemblement des salariés de la sûreté

Dans Aéroports/Evénements/Revue de presse/Sureté/Syndicat/Union Locale

 Stop à la concurrence entre salariés ! 

 Nous appelons les salarié.e.s de la sûreté aéroportuaire et de la prévention sécurité, à se rassembler le 1er avril 2022 devant l’aéroport de Roissy Terminal 2 E porte 17 dès 8h00

 En novembre dernier l’intersyndicale et l’inter-entreprises ont pu mobiliser un grand nombre de salarié.e.s de la sûreté pour lancer un mouvement de grève au niveau national. Par cette mobilisation nous avons pu faire reculer le patronat sur la mise en place de nouveaux critères pour l’attribution de la PASA. 

Certes les patrons de la sûreté ont cédé sur la PASA, mais nous ne sommes pas dupes et sommes bien conscient.e.s que cette attaque avait pour seul objectif de nous faire renoncer à nos principales revendications. 

Il nous est bien évidemment impossible d’abandonner la nécessité d’obtenir, des augmentations de salaires face à la hausse du coût de la vie (carburant, électricité, gaz, alimentation…), et de meilleures conditions de travail. 

Dans quel autre métier fait-on supporter autant de stress aux salarié.e.s, comme le risque de perdre son travail tous les 3 ans par l’obligation de passage d’un examen (certification) ou bien encore avec les contrôles permanents qui pèsent fortement sur nos conditions de travail…. 

Et par-dessus tout, aucune reconnaissance de notre métier ni de nos missions (délégation de service public) ne nous est accordée, puisqu’un agent de sûreté n’a jamais d’évolution de carrière. 

Les salarié.e.s de la sûreté aérienne ont su démontrer leur mobilisation pour faire face aux attaques des patrons qui ont tentés de remettre en cause nos acquis pour augmenter leurs bénéfices. Maintenant il nous faut poursuivre la lutte solidairement pour obtenir satisfaction sur nos principales revendications : 

  • + 300€ net d’augmentation du salaire de base pour toutes les catégories des salarié.e.s de la sûreté aérienne, 
  • Un 13ème mois, 
  • • Suppression de la certification, 
  • Évolution de carrière par une revalorisation des coefficients, 
  • Déplafonnement de la grille d’ancienneté, 
  • • Abrogation de la loi Diard. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.