Les compagnies aériennes voient l’horizon de la reprise s’éloigner

Dans AF/KLM/Compagnies/Revue de presse

Face à la baisse des réservations au 1 er trimestre, l’Association du transport aérien international, l’Iata, ne prévoit plus de véritable redécollage du trafic avant cet été. En conséquence, les pertes du transport aérien vont encore s’alourdir en 2021.

Malgré les espoirs suscités par les progrès de la vaccination, la perspective d’une reprise du trafic aérien s’éloigne pour les compagnies aériennes. Face au niveau plus faible que prévu des réservations en ce début d’année, l’Association du transport aérien international (Iata) a dû revoir à la baisse ses prévisions pour 2021. Elle table toujours sur un retour en force des voyageurs dans le courant de l’année, mais, selon ses dernières estimations, le véritable redécollage n’interviendra pas avant les vacances d’été, et le trafic aérien mondial ne devrait pas dépasser, selon les scénarios, de 33 % à 38 % du niveau de 2019. Avec encore d’énormes pertes en perspective pour les compagnies aériennes du monde entier cette année.

Espoirs déçus

En décembre dernier, alors que les vacances de Noël s’étaient traduites par une amorce de reprise, l’Iata misait encore sur une reprise du trafic dès mars-avril, à l’occasion des vacances de Pâques, qui se serait ensuite amplifiée durant l’été.

Dans ce scénario, le trafic aérien mondial pour l’ensemble de l’année serait revenu à environ 51 % du niveau de 2019, contre 40 % en 2020 .

Mais le développement des formes mutantes du Covid-19 et le renforcement des restrictions aux voyages en ont décidé autrement. « Les réservations se sont révélées plus faibles que prévu pour le 1er trimestre, et les vacances de Pâques ne devraient pas modifier significativement la tendance », a expliqué mercredi le responsable des études économiques de l’association, Brian Pearce.

L’Europe au plus bas

C’est en Europe de l’Ouest que la situation du transport aérien est la plus mauvaise, avec un trafic encore inférieur de 66 % à celui de 2019 à la mi-février, selon les statistiques d’Eurocontrol , et même de 71 % en France.

Mais la tendance est mondiale. Même en Chine, où le trafic domestique était revenu au niveau de 2019 en décembre, le trafic a replongé entre 55 % et 60 % de ce niveau, du fait des restrictions aux déplacements imposées en février par le gouvernement chinois à l’occasion de la Golden Week, les vacances du nouvel an chinois.

L’été sera décisif

Pour les compagnies aériennes, les vacances d’été seront donc plus que jamais décisives pour le bilan de 2021. « Nous tablons toujours sur une forte reprise cet été, à partir du moment où les progrès de la vaccination permettront la levée des restrictions », affirme-t-on à l’Iata.

L’essor des réservations au Royaume-Uni consécutif à l’annonce du calendrier de déconfinement va dans le bon sens.

Mais les passagers perdus au 1er semestre ne pourront pas tous être récupérés. D’où la révision à la baisse des prévisions de trafic mondial pour 2021, qui ne dépasserait pas 38 % du niveau de 2019 dans l’hypothèse la plus favorable. Soit un niveau comparable à celui de 2020, avec des écarts importants entre les pays développés, où la vaccination progresse rapidement, et les pays pauvres ou mal gérés, où la pandémie a encore de beaux jours.

Jusqu’à 95 milliards de dollars de pertes

En conséquence, le redressement financier des compagnies prendra plus de temps. Le retour à l’équilibre, initialement espéré pour le quatrième trimestre, est reporté à 2022. Et selon les estimations de l’Iata, le transport aérien devrait encore brûler entre 75 et 95 milliards de dollars en 2021, au lieu des 48 milliards annoncés en décembre.

Ce serait moins mauvais qu’en 2020, année durant laquelle les quelque 290 compagnies aériennes membres de l’Iata ont perdu près de 120 milliards de dollars, selon une estimation provisoire . Mais cela serait amplement suffisant pour envoyer au tapis la majorité des compagnies aériennes, sans nouvelle intervention des gouvernements.

 

Source les Echos 24/02/2021

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.